Blogue

Gérer son temps c’est bien, le mesurer c’est mieux

C’est un problème que j’ai rencontré très vite après avoir créé Ariolix : mesurer mon temps pour pouvoir le facturer correctement.

Aujourd’hui nous ne pourrions pas travailler sans nos outils de suivi du temps passé sur nos projets. Les raisons principales pour utiliser un outil de mesure de votre temps :

  • Vous pouvez facturer tout votre temps, et pas seulement celui que vous évaluez à la fin du projet
  • Votre client a la visibilité, et donc la confiance, sur vos heures facturables
  • Vous et votre client pouvez suivre et mettre des alertes pour éviter les dérapages

Quelle que soit la taille de votre équipe et votre situation vous allez pouvoir accroître votre facturable et diminuer les contestations de vos clients. Si vous n’êtes toujours pas convaincu, je rajouterai une chose :

  • Vos facturez plus vite vos clients, vous êtes donc payé plus rapidement

Voici une sélection d’outils que l’on recommande régulièrement chez nos clients. Le choix final va dépendre de ce que vous cherchez, de votre besoin réel, et de votre industrie.

Toggl

C’est un outil très simple qui est purement dédié au suivi des heures. Très efficace sur le point des entrées de données, il permet de s’assurer que les heures sont rentrées correctement et régulièrement. De nombreux rapports permettent de suivre l’évolution du projet. Par contre vous devez faire vos factures dans un autre logiciel.

On aime particulièrement la possibilité d’envoyer des rapports directement au client, toutes les semaines par exemple.

On aime moins le fait que cet outil soit complètement dissocié de la facturation, quelques opérations manuelles en perspective pour ceux qui facturent leurs heures.

Harvest

Peut être moins connu, c’est un outil qui est à cheval entre un outil de facturation et un outil de suivi du temps. Moins flexible que Toggl pour le suivi des heures, c’est un outil qui est orienté avant tout vers la facturation des heures. On peut donc suivre, catégoriser et facturer les heures du projet très facilement.

On aime particulièrement la fonction pour facturer les heures qui est à la fois intuitive, efficace et répond bien aux problématiques de facturation des heures (par projet, par phase, par type …).

On aime moins l’impossibilité d’envoyer des rapports à ses clients pour le suivi, et l’aspect moins intuitif pour enregistrer les heures comparé à Toggl.

Freshbooks

Freshbooks est avant tout un outil de facturation, très utilisé par les startups et les petites compagnies. C’est aussi un outil qui offre une belle solution de suivi des heures et de facturation des heures par projet.

Le système permet de gérer les heures d’une équipe, de sous-traitants, d’envoyer des rapports à vos clients et bien sûr des factures.

On aime particulièrement la gestion des sous-traitants (pigistes, contractants…) et la gestion de la facturation des heures.

On aime moins l’entrée des heures et le suivi des activités. Le côté feuille de temps est un peu trop présent à notre goût.

Conclusion

Il me semble primordial d’être capable de mesurer son temps, celui de ses employés et partenaires. Si vous ne mesurez pas vous ne pouvez pas vous améliorer, vous ne pouvez pas progresser, et encore pire (pour tous les fournisseurs de service particulièrement) vous ne facturez pas.

Les outils qui existent sont nombreux et variés, il faut bien comprendre les pour et les contre de chacun et trouver celui qui est le plus adapté à vos besoins.

Et vous, vous utilisez quoi pour mesurer votre temps ?


Si vous aimez cet article, n’hésitez pas à le partager dans votre réseau !

Vous pouvez nous suivre sur Linkedin, sur Twitter, sur notre blogue, et vous pouvez en apprendre plus sur nos services à ariolix.com

Laisser un commentaire