Les compagnies font tout aujourd’hui pour survivre à la crise de la COVID-19.

Les différents gouvernements ont imposés des mesures de confinement plus ou moins différentes à travers le monde mais qui amènent la grande majorité des entreprises à lutter pour leur survie.

Que l’on soit complètement fermé par directives gouvernementales comme les restaurants et les salles de spectacles, ou que l’on soit réduit au strict minimum faute de client comme dans le transport aérien, toutes les énergies ont été initialement mises sur les stratégies de survie.

Par exemple les restaurants se sont mis à livrer leurs repas puisqu’ils ne peuvent plus attirer de clients.

C’est d’ailleurs ce tweet qui m’a amené à écrire ce billet :

Les grands restaurants livrent une prestation exceptionnelle en permettant de vivre les délices du restaurant à la maison.

C’est une bonne stratégie pour passer au travers de la crise, mais pas forcément pour y survivre.

Comme le présente Mark Johnson de Innosight, la livraison de repas est une solution à court terme en prenant une approche prospective. On part de la situation actuelle et on s’efforce de trouver des solutions pour avancer vers le futur.

Cette approche a dans le cas présent une énorme faille : on ne sait pas de quoi le futur sera fait.

Du coup, les restaurants qui livrent aujourd’hui l’expérience restaurant à la maison auront beaucoup de mal à convaincre leur clientèle de revenir en masse pour vivre la même expérience, mais au restaurant.

Si on fait plutôt une réflexion retrospective sur l’avenir (souhaité ou projeté), on ouvre beaucoup d’autres possibilités.

Il faut imaginer ce que l’avenir de la restauration sera dans un environnement post-pandémie et identifier les opportunités d’affaires dans cette nouvelle réalité.

Je ne crois pas que beaucoup de clients seront enthousiastes à l’idée d’aller dans un restaurant pour manger entourés de parois de verre. Il faut imaginer un nouveau modèle d’affaires, une nouvelle expérience. Pour cela, il faut imaginer un restaurant qui puisse être profitable avec un minimum de client (distanciation sociale oblige) et qui soit flexible pour s’adapter aux prochaines crises sanitaires potentielles (que ce soit les prochaines vagues possibles de COVID-19 ou la prochaine maladie infectieuse).

Je ne prétendrai pas avoir les solutions pour un futur que personne ne connaît, mais je pense qu’il est important aujourd’hui de s’arrêter et de penser au futur de nos entreprises dans un monde qui sera profondément bouleversé par notre nouvelle réalité.

Les compagnies qui survivront à cette crise seront les entreprises qui auront imaginé les modèles d’affaires de demain.


0 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :